Stockholm Languidic à vélo

14 mai 2016

La route des Vikings

Capture d’écran 2015-05-01 à 09Le voyage à vélo au long cours est l’occasion de traverser des pays et des continents sur des routes parfois mythiques.

En 2011, pour me rendre au Maroc, j’avais d’abord suivi la route de Saint-Jacques de Compostelle jusqu’à Burgos, puis la Ruta de la Plata jusqu’au détroit de Gibraltar.

En 2013, j’ai parcouru la route des pionniers du 19ème siècle vers l’Ouest Américain de New-York à San Francisco.

En 2014, avec Huguette, mon épouse, nous avions roulé vers la porte de l’Asie jusqu’à Istanbul. Cette route est devenue depuis un an celle des malheureux migrants syriens fuyant la guerre dans leur pays.

Les routes sont chargées d’histoire, celle de mon nouveau voyage le sera encore.

En partant de Stockholm, je vais emprunter la route des Vikings, ces grands explorateurs scandinaves, guerriers et marchands, venus du Nord de l’Europe pour conquérir des territoires jusqu’aux Côtes Atlantiques. Je vais traverser la Suède, le Danemark, Le Nord de l’Allemagne, la Hollande, la Belgique, l’Angleterre, l’Irlande, puis un ferry me conduira de Cork à Roscoff, pour rejoindre le pays breton.

Carte copie

Huguette me rejoindra pour la partie anglaise et irlandaise. Christelle et Typhaine, notre fille et petite fille, ont aussi attrapé le virus du voyage à vélo. Elles nous accompagneront de Calais à Londres.

Comme pour les précédents voyages, nous soutenons l'association du Syndrome de Wolfram. Nous serons son embassadeur auprès des gens rencontrés le long de notre route. Nous invitons nos lecteurs à acheter les kilomètres parcourus en cliquant sur la borne kilomértique. L'argent ainsi collecté permettra de contribuer au financement des nombreuses actions menées par l'association pour lutter contre la maladie.

C’est donc une nouvelle aventure qui commence. Le départ de Stockholm est prévu le 2 juin. Pour me suivre, il vous suffit de vous abonner à la newsletter. Vous serez ainsi prévenus à chaque publication d’un nouveau post sur le blog. Pour les aficionados de facebook, l'adresse est https://www.facebook.com/suedebretagne/

A bientôt.

 

 

Posté par Lbj1 à 14:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


22 mai 2016

Cyrille Guimard est le parrain du périple Stockholm - Languidic

Capture d’écran 2015-05-01 à 09Grand Champ a accueilli ce week-end la 23ème édition du "Trophée Centre Morbihan", une compétition cycliste  internationale. L'association du Syndrome de Wolfram tenait un stand au village arrivée. Elle présentait l'expo photos "Jo in America " de la traversée des USA à vélo en 2013. Parmi les nombreux visiteurs, les soldats de la musique de la légion Etrangère ont été particulièrement intéressés par le périple américain.

Légion 1

La fanfare avait joué la veille les hymnes nationaux des18 équipes de la compétition. Bien que rompus aux conditions extrèmes, les soldats étaient impréssionnés par la performance du senior cycliste.

Légion 2

Luis, un soldat colombien, m'a donné des informations utiles pour mon projet 2017 de traversée de l'Amérique du Sud.

Enfin, Cyrille Guimard, invité d'honneur de la compétion, est venu visiter le stand, accompagné d'Yves Bleunven, maire et conseiller départemental du canton de Grand Champ. 

Cyrille Guimard

Cyrille Guimard est le parrain de Stockholm - Languidic, comme l'avait été Pierre le Bigault lors du périple Languidic - Istanbul. 

30 mai 2016

30 mai : Jour J

Capture d’écran 2015-05-01 à 09

Ce matin, à la descente du lit, j'ai troqué mes vêtements habituels pour une tenue de cycliste. C'est le jour J, celui du départ vers une nouvelle aventure. Huguette m'accompagne jusqu'à la gare de Lorient.

DSC02974

Dans le train, je fais la conversation avec un viticulteur bourguignon rentrant d'une semaine à Belle-Ile. Ses vignes ont été détruites par les gelées de printemps, aussi, il avait le temps de prendre des vacances.

Roll 2, mon fidèle compagnon est chargé comme une mule.

DSC02975

Il ne me quittera plus d'une semelle pendant deux mois.

Après l'arrivée du train à Montparnasse, c'est sous une pluie battante que nous roulons dans Paris, en direction de la banlieue Nord. A Saint-Denis, 2 km après le Stade de France, je déniche un café-restaurant authentique "Au Canal", en bordure de Seine. C'est le "dernier des mohicans" dans un quartier où règnent fastfoods et kebabs en tous genres. Le patron cuisinier et son épouse jouent aux cartes en compagnie d'un client.

DSC02978

A 19h30, le patron file en cuisine, la patronne s'installe derrière le comptoir ; les clients, tous des habitués, arrivent.

Après un excellent dîner, je quitte le restaurant gaulois pour rejoindre Pierrefite-sur-Seine où m'attend Jérémy, un cycliste qui m'offre l'hospitalité. Il habite un logement de fonction de son collège. Il est professeur de physique/chimie.

IMG_20160530_212823

Merci Jérémy pour ton accueil.
Demain matin, je reprends la route pour CDG où j'embarquerai pour Stockholm avec Roll 2 en soute.

 40 km

Posté par Lbj1 à 22:14 - Commentaires [7] - Permalien [#]

01 juin 2016

31 mai : Paris - Stocholm

Capture d’écran 2015-05-01 à 09Il y a quelques années, on m'avait dit qu'il était impossible de rejoindre l'aéroport CDG depuis Paris à cause de l'autoroute. Il en n'est rien. Je fais régulièrement à vélo ce trajet depuis 4 ans. J'ai quitté Jérémy ce matin à 8h30 sous la pluie pour me rendre à l'aéroport. La moitié du parcours est urbain ; des torrents d'eau coulent sur la chaussée. Après Gonese, là où s'était craché le Concorde en 2000, je roule dans des champs de blé jusqu'à Roissy Ville. Puis c'est l'aéroport avec ses routes en labyrinthes. Il ne faut pas rater la bonne sortie pour le terminal T1. Il y a beaucoup de travaux routiers avec des voies restreintes et dangereuses à vélo.

A 10h30 je suis dans l'aéroport. Il me faut maintenant emmailloter Roll 2 et faire de mes 4 sacoches une seule. Un senior picard en partance pour Oslo vient m'aider ainsi qu'un junior japonais qui a raté son a avion hier soir. Le junior n'est pas n'importe qui, c'est Ayumu Watanabe (je ne l'écris pas en caractère japonais). Je l'avais rencontré à Grand-Champ, lors du Trophée Centre Morbihan, il y a une semaine. Il est membre de l'équipe japonaise de cyclisme. Il a terminé 31ème de la compétition internationale.

tmp_9763-DSC02982-2124919900

Bravo Ayumu et merci pour ton aide !

A 11h30 je suis prêt pour l'enregistrement. J'ai largement le temps de déjeuner avant d'embarquer à 13h30 dans un Boeing 737-700 de la compagnie SAS. Le départ est prévu à 14h00.

tmp_9763-DSC02984754888179

Vol de 2h30 sans problème, excellent service, personnel sympathique, repas servi à bord avec vin, champagne et café, le tout pour un billet à 135 €, Roll 2 compris. Les compagnies opérant vers les pays méditerranéens sont loins d'avoir le même niveau de performance qualité/prix/service.

DSC02986

A l'aéroport d'Arlanda, c'est l'opération inverse ; il faut demailloter Roll 2, remonter les pédales et cale-pieds, gonfler les roues, remettre en ligne le guidon et enfin réinstaller les 4 sacoches.
Je parcours 60 km sous une tempête de ciel bleu et 26 degrés de température pour rejoindre l'ile de Sodermalm située en plein centre de Stockholm ou m'attend Wilhem, mon premier hôte en Suède. Je croise une vingtaine de cyclistes ; pas un geste, pas un signe à mon passage, curieux !

J'arrive à 21h15 chez Wilhem. Il habite dans un très petit appartement. Il est facteur ; il fait ses tournées à vélo bien-sûr !

DSC02987

Thank you Wilhem to host me.

Je prends 2 jours pour visiter la capitale. Mon prochain post sera des photos de la cité.

 82 km - 5h04 -Dénivelé positif : 472 m

 

 

Posté par Lbj1 à 08:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 juin 2016

1er juin : visite de Stockholm

Capture d’écran 2015-05-01 à 09

Ce matin, j'ai fait le bilan de mes bagages après deux jours de vélo sous le déluge à Paris. Mes sacoches sont encore étanches malgré leurs nombreux périples. Puis, je suis allé faire quelques courses. Il s'agit d'aller repérer les produits dont je vais avoir besoin, leur prix, leur taille et leur conditionnement. Ce sont des détails qui comptent pour le voyageur à velo. Ex. aux USA, le beurre est soigneusement emballé en mini portion dans une boite en carton solide, par contre c'est une galère pour acheter deux tranches de jambon, celui- ci est conditionné en sachets de 500 g minimum !


L'après midi est consacrée à la visite de la capitale.

DSC03001

 Le cowboy américain est devenu viking.

DSC03003

DSC03023

DSC02993

Il n'y a pas que Roll 2 qui porte des sacoche.

DSC03006

Ici, tout est organisé pour les déplacements à vélo.

DSC03033

Les voies cyclables sont de véritables autoroutes pour cyclistes. Elles ont leurs propres feux avec même des ralentisseurs avant les passages piétons.

DSC03038

Les cyclistes de tout âge roulent vite (entre 20 et 30 km/h). Ils ne sont pas en balade ; le vélo est un véritable moyen de déplacement. Ainsi, la circulation automobile est bien plus fluide que dans la pluspart des capitales du Sud de l'Europe.

Je dors ce soir chez Eric, un autre postier !
Eric a aussi traverser les USA de New-York à Los Angeles, par une route plus Sud que la mienne (Tenessee, Louisiane, Texas).
Merci Erik pour cette bonne soirée. Tu est un super cuisinier, ta cuisine me rappelle la Californie.

20 km

 

Posté par Lbj1 à 11:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


2 juin : Dernier jour à Stockholm

Capture d’écran 2015-05-01 à 09

La capitale suédoise est composée d'une multitudes d'îles, reliées entre-elles par des ponts. Leur accès à vélo est une simplicité par les voies cyclables.

DSC03039

 

DSC03041

DSC03047

J'ai rencontré ce matin Odile et Philippe un couple d'aventuriers, en route vers le grand Nord, avec leur camping car. Ingénieur en bâtiment, Philippe à construit de ses propres mains un voilier de 14 m. A l'âge de 35 ans, le couple a largué les amarres avec leurs enfants. Ils ont navigué pendant plus de 20 ans sur les mers du globe avant de jeter definitivement l'ancre en Martinique. Quelle formidable expérience de vie !

DSC03042

Merci Odile et Philippe pour le café et bonne continuation vers le grand Nord.

Je visite le musée national des vieux gréments. Les bateaux exposés ont été construits a la fin du 19ème siècle et au debut du 20ème. Ils avaient, à l'origine, des moteurs à vapeur.

DSC03059

DSC03062

Ils ont essentiellement navigué sur les lacs scandinaves comme cette péniche construite en France.

DSC03066

DSC03055

Mon séjour â Stockholm se termine sous un soleil de plomb ; il fait plus de 3o℃.

Je dors ce soir chez Paco, ingénieur chez Ericsson et à l'occasion "world traveler" ; il a roulé à vélo au japon, en Chine, à Cuba et, plus près, dans les Balkans. D'origine espagnol, il vit à Stockholm depuis 15 ans Il m'a préparé un repas sympha, avant de rejoindre son club de sport pour un match de footbal.

DSC03070Merci Paco pour ton hospitalité.

32 km

Posté par Lbj1 à 23:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 juin 2016

3 juin : Stockholm - Nykoping

Capture d’écran 2015-05-01 à 09

Après 2 jours d'oisiveté, je prends la route car je dois rejoindre à Calais, à la fin du mois, Huguette, Christelle et Typhaine pour traverser le Channel. Avant, j'ai 2150 km à parcourir si je ne m'égare pas en route.


Paco m'accompagne jusqu'à la banlieue puis je prend un cap plein Sud en direction de Nykoping que je compte atteindre en fin d'après-midi. La première partie du parcours est semi urbaine.

Je traverse Sodertalje, le fief de Scania. Ses usines s'étalent de chaque côté de la route sur plusieurs km.
La seconde partie est plus bucolique avec des forêts de pins, de peupliers et des vertes prairies. Je comprends mieux maintenant l'habitat de certains États américains ; ils ont hérités par les colons du modèle des constructions scandinaves.

DSC03075

DSC03076

La route est une enfilade de montées et de descente. Il fait horriblement chaud. Un bon tiers du trajet est en routes cyclables

DSC03074

Dix kilomètres avant Nykoping, je rencontre Michael promenant ses deux chiens au bord de la route. Il me propose d'installer ma tente dans son village, près de la chapelle ; il y des toilettes et un lavabo : le paradis.

DSC03081

DSC03080Merci Michael, tu est in chic gars.


123 km, 8h10, Dénivelé positif : 985 m

 

Posté par Lbj1 à 20:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 juin 2016

4 juin : Nykoping - Soderkoping

 

Capture d’écran 2015-05-01 à 09

J'ai quitté mon petit hameau au nom de Svartak:a à 7h15 ce matin. Aujourd'hui, l'air devrait être plus respirable.
Je traverse la ville de Nykoping encore endormie

DSC03085

puis ce sont à nouveau les forêts, les vertes prairies et les nombreux lacs.

DSC03090

DSC03087

Le paysage me fait penser à ceux de l'Iowa et de l'Indiana aux USA.

Les villages sont peu nombreux et très petits. Les maisons sont très jolies.

DSC03086

DSC03088

La plupart des habitations arborent le drapeau national comme en Amérique. Il y a finalement beaucoup de similitude avec les américains.

Je traverse Norrkoping, une jolie ville de 160000 habitants.

DSC03092

Comme hier, j'ai fait un bon tiers du trajet sur d'excellentes voies cyclables.

DSC03091

Ce soir, j'opte pour un camping. Je suis dans ma sueur depuis 2 jours, une bonne douche me fera le plus grand bien. Aussi, c'est dans le très joli camping de Soderkoping que je m'installe (le mot koping signifie le marché en suedois). Le camping soutient l'association de Wolfram et m'offre la gratuité de la nuit. En contre-partie, le montant du sejour est consacré à l'achat de km.

105 km, 7h07, Dp : 637 m

Posté par Lbj1 à 20:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 juin 2016

5 juin : Soderkoping - Gamleby

Je suis allé visiter ce matin le bourg de Soderkoping, un village coquet avec de jolis espaces verts soigneusement entretenus.DSC03096

DSC03098

 

 

DSC03097

 

DSC03094

Non, je ne suis pas encore arrivé en Hollande !

Aujourd'hui, j'ai décidé de rouler sur la Nationale E 28. Je ne risque pas de rencontrer des cyclistes suédois, ceux-ci préfèrent les voies cyclables. Nous sommes dimanche, le trafic est moins dense et les camions sont au repos. Je vais ainsi gagner deux bonnes heures de vélo. Après tout, les routes à grandes circulation n'appartiennent pas qu'aux automobilstes. Ils n'en déplaisent à certains qui jouent au "shérif de la route" en heurtant mes tympans par des coups de klaxon. Ceux sont ces memes automobilistes qui vont en 4x4 chercher leur baguette de pain, ou leurs enfants à l'école à 300 m de leur domicile.

DSC03106

DSC03111

Afin de protéger la route des rennes, une barrière de sécurité constituée de 4 cordes en acier longe de par et d'autre la voie.

DSC03102

Je suis la mer baltique sans la voir. Elle découpe le rivage en une multitude de bras.
Google map m'a indiqué un camping à Gameleby, ma destination de ce jour. Celui-ci nexiste pas. J'en trouve un autre à 10 mn de la ville au bord d'un lac.

DSC03109

La réception est fermée, je choisis un emplacement avec une belle vue panoramique.


83 km, 5h 7mn, Dp : 480 m

 

Posté par Lbj1 à 10:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

6 juin : Gamleby - Blankholm

Capture d’écran 2015-05-01 à 09

C'est la fête nationale en Suède. Ce nest pas à cause du débarquement en Normandie mais à l'élection le 6 juin 1523 de Gustav 1er Vasa, roi de Suède, ainsi que le transfert d'une partie du pouvoir royal au Parlement le 6 juin 1809. Ce jour est férié, il a remplacé le lundi de la Pentecote depuis 2005. Je reprends donc ma route nationale E 22 guère fréquentée ce matin.
Au bout de 20 km, je décide de faire un écart en passant par Vastervick pour voir de près la mer Baltique.

DSC03114

C'est de cette ville que partent les ferrys pour Gotelan, une île très prisée des suédois.

DSC03116

J'en profite pour faire des courses au super marché. Les grandes surfaces fonctionnent ici comme en Amerique. Ouvert dimanche et jours fériés, on peut concocter son déjeuner au rayon traiteur et le consommer après les caisses dans un espace dédié. C'est ainsi que je déjeune chaque midi.

DSC03115

Je visite l'église de la cité. Comme aux USA, les lieux de culte sont de véritables espaces de vie. Des tables y sont aménagées pour des réceptions ; on peut y déjeuner.

Je dors ce soir dans une aire de camping nature, semi sauvage mais avec eau électricité, plaque de cuisson et des sanitaires d'une parfaite propreté. Il est bien-sûr au bord d'un lac. Comme j'y arrive de bonheur je m'attelle à la corvée de lessive.

DSC03118

C'est sur la  terrasse d'un restaurant totalement désert que je vous poste cette dernière photo en cette fin de la journée la plus longue de l'année.

DSC03120


66 km, 4h10mn, Dp : 473m

 

Posté par Lbj1 à 18:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]