Capture d’écran 2015-05-01 à 09

 Pour nous rendre à Liverpool, nous devons franchir l'estuaire du fleuve Mylsey par l'unique pont qui conduit à la ville. Évidemment toutes les voies â grande circulation convergent vers le pont. Nous empruntons donc l'une d'elle pendant 10 km sous une faible pluie. Fort heureusement celle-ci possède une bande de sécurité.

IMG_20160715_185541

Son revêtement est en mauvaise état, mais c'est tout de même plus rassurant de rouler ainsi dans le vacarne du trafic automobile. Au pont, une voie est prévue pour les cyclistes et les piétons mais celle-ci est à droite.

DSC04222

Nous devons donc prendre le risque de traverser la double voie routière et accepter sans broncher les klaxons des automobilistes de droite comme de gauche.

DSC04223

DSC04224


La pluie se met à redoubler. Nous allons nous réfugier dans un café-shop de la ville de Widness au pied du pont. Nous y prenons notre déjeuner.

La pancarte ci-dessous illustre le peu d'intérêt des anglais pour les cyclos.

DSC04228

La banlieue de Liverpool est triste comme le temps.

DSC04227

Le centre ville parait animé avec de très nombreux commerces. Cela devrait plaire à Huguette qui adore le shopping.

Nous sommes hébergés deux nuits chez Cécile, une française passionnée de cyclisme, vivant depuis dix ans en Anlgeterre.
La journée de repos à Liverpool va nous faire le plus grand bien.

La pluie est annoncée demain ici. J'espère tout de même pouvoir faire quelques photos de la ville.

44 km, 3h15, Dp: 477 m